lundi, février 5, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

CarrièreCombats de femmesSports

Surya Bonaly : l’ex-championne, évoque à demi-mot le racisme dans le patinage artistique et son exil aux Etats-Unis

Surya Bonaly sur la glace - Credit Photo : Surya Bonaly (Instagram)
Surya Bonaly, est née le 15 décembre 1973 à Nice.
 
Née d’une mère Réunionnaise et d’un père Ivoirien. Elle a été adoptée à l’âge de huit mois par Madame Suzanne et Monsieur Georges Bonaly.
Ils la prénomment Surya, mot qui signifie « Soleil » en hindi.
 
Patineuse artistique française naturalisée américaine.
 
Surya Bonaly est la créatrice d’un mouvement sur la glace, le salto arrière, jambes tendues, pieds décalés, réception sur un pied. Cette figure porte son nom, le « Bonaly ». Elle est la première patineuse à avoir tenté de nombreuses combinaisons de sauts en compétition, mais aussi des quadruples rotations.
 
 

La reine du patinage se met en piste pour les mondiaux

Exilée aux États-Unis depuis plus de vingt ans, la plus grande patineuse tricolore revient en France en tant que marraine des Championnats du monde de patinage artistique qui se sont déroulés du 21 au 27 mars 2022 à Montpellier.
 
Surya Bonaly, la marraine des mondiaux âgée aujourd’hui de 48 ans, s’est confiée aux médias. “J’ai fait le Salto arrière jusqu’à 40 ans ”.
 
Surya Bonaly sur la glace entrain de réaliser le salto "Bonaly" dont elle est la créatrice - Credit Photo : Surya Bonaly (Instagram)
Surya Bonaly sur la glace entrain de réaliser le salto "Bonaly" dont elle est la créatrice - Credit Photo : Surya Bonaly (Instagram)
Surya Bonaly sur la glace entrain de réaliser le salto "Bonaly" dont elle est la créatrice - Credit Photo : Surya Bonaly (Instagram)
L’athlète neuf fois championne de France en solo et une fois championne de France en couple en 1989 en compagnie de Benoît Vandenberghe, a répondu notamment au sujet du racisme au sein de sa discipline, dont elle a payé les frais pendant des années.  “Je n’aime pas parler de ça”.
 
La quintuple championne d’Europe et triple vice-championne du monde s’est brièvement confiée.
“Si j’avais été Américaine ou blanche, j’aurai sûrement été championne du monde”…  “Ça aurait facilité les choses”.
Un sujet dont elle ne préfère en général pas trop parler, a- t-elle déclaré.
 
Surya Bonaly sur le podium en pleure refuse la médaille - Credit Photo : Surya Bonaly (Instagram)
L’athlète assure cependant qu’elle ne pense pas que “le patinage artistique soit un sport raciste”. 
 
L’ex-championne regrette toutefois que la France se soit passée de ses services.
Elle devient professionnelle en 1998 puis commence sa carrière d’entraîneur à Las Vegas puis à Minneapolis.
 
Aujourd’hui, elle entraîne et vit actuellement à Las Vegas.
Surya Bonaly sur la glace - Credit Photo : Surya Bonaly (Instagram)

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.