jeudi, juillet 11, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Combats de femmes

Jahmby Koikai, une voix pour les femmes atteintes d’endométriose au Kenya

Jahmby Koikai, personnalité médiatique kényane bien connue, est décédée le 3 juin à l’âge de 38 ans, des suites de l’endométriose, une maladie débilitante contre laquelle elle s’est battue toute sa vie.

Figure populaire de la radio et DJ reggae, Jahmby Koikai, de son vrai nom Mary Njambi Koikai, était également une voix importante pour la sensibilisation à l’endométriose, une maladie qui touche une femme sur dix et provoque des douleurs intenses. Cette maladie gynécologique liée aux menstruations se caractérise par la croissance de tissus similaires à la muqueuse utérine dans d’autres parties du corps, comme les trompes de Fallope, le bassin, l’intestin, le vagin et les intestins.

Jahmby Koikai est devenue un symbole de la lutte contre l’endométriose au Kenya, partageant ouvertement son histoire et militant pour un meilleur accès aux soins de santé pour les femmes, en particulier celles qui souffrent de troubles menstruels. Son décès a suscité une vague d’émotion et d’hommages dans le pays, beaucoup saluant son courage et son plaidoyer inlassable.

Une vie marquée par la maladie et le combat

Jahmby Koikai a souffert d’endométriose dès l’âge de 13 ans. Cependant, en raison du manque de ressources et d’infrastructures locales, la maladie ne lui a été diagnostiquée que 17 ans plus tard. Malgré les douleurs chroniques et les interventions chirurgicales multiples, Jahmby Koikai a toujours fait preuve d’une positivité remarquable. Elle a utilisé sa plateforme pour sensibiliser à l’endométriose et briser les tabous autour des menstruations et de la santé reproductive des femmes.

L’une des images les plus marquantes de Jahmby Koikai reste sa photo en 2018, alitée à l’hôpital, le haut du corps bandé et des tubes reliés à son côté droit. « Je ne décrirai pas la douleur car il n’y a pas de mots pour décrire ce que j’ai vécu », avait-elle confié à la BBC à l’époque. Jahmby Koikai s’est envolée vers d’autres cieux, laissant derrière elle un héritage de courage, de résilience et de plaidoyer.

Un héritage de courage et de plaidoyer

Son combat contre l’endométriose a permis d’informer et d’autonomiser des milliers de femmes au Kenya, et son activisme a contribué à faire avancer la cause de l’accès aux soins de santé et du bien-être des femmes. Jahmby Koikai restera dans les mémoires comme une femme qui a donné une voix aux femmes atteintes d’endométriose et qui a défié les stigmates liés aux menstruations et à la santé reproductive.

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.