samedi, juillet 20, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Actualités

Journée du 8 mars, les femmes toujours en quête de leurs droits en Afrique

Malgré de nombreuses avancées ces dernières années dans leur accès aux droits, les femmes continuent toujours leur lutte sur le continent africain pour améliorer leurs conditions.

En Afrique, les injustices et discriminations continuent pour les femmes, qui luttent au quotidien pour améliorer leurs conditions!

Aujourd’hui encore, elles sont nombreuses à être victimes de nombreux fléaux, tels que l’excision. Selon l’Unicef, plus de 200 millions de jeunes filles et femmes ont été victimes de mutilations sexuelles dans le monde, pratiquées dans 31 pays africains, mais également du Moyen-Orient, ou encore de l’Asie…

Les mutilations génitales, une pratique qui perdure

Les mutilations génitales féminines, qui sont une violation des droits des femmes et jeunes filles, sont pratiquées entre l’enfance et l’âge de 15 ans. Les conséquences de cette pratique sont terribles pour les femmes. L’excision peut provoquer des infections, des problèmes urinaires, des complications à l’accouchement et bien sûr des rapports sexuels douloureux.

Cette pratique est encore un énième moyen de contrôler le corps de la femme. Dans de nombreuses cultures africaines, on excise les filles, permettant d’inhiber leur plaisir sexuel, afin de ne prendre aucun risque à ce qu’elles aient des relations hors mariage.

Toujours privées du foncier !

Les femmes continuent également leur lutte pour accéder au foncier dont nombreuses d’entre elles dont privées. Selon l’ONU, aujourd’hui moins d’un propriétaire foncier sur cinq est une femme alors qu’elles représentent près de la moitié de la main d’œuvre agricole mondiale et produisent jusqu’à 80% des denrées alimentaires dans les pays en développement. 

Pourtant, selon les experts, si les femmes avaient accès à la terre, elles contribueraient à réduire la faim sur le continent à hauteur de 17%.

Les femmes continuent d’être discriminées dans le veuvage

En Afrique, les femmes veuves sont aussi souvent rejetées et discriminées. Expulsées parfois par leurs belles-familles, elles se retrouvent démunies et sans aucune ressource pour vivre. Bien que les Africaines soient considérées comme celles qui entreprennent le plus dans le monde, il s’agit en grande majorité de l’entrepreneuriat de survie qui leur permet d’assurer les urgences du quotidien.

Le combat aujourd’hui des féministes sur le continent a permis des avancées, comme une meilleure scolarisation des filles à l’école, ou encore la mise en œuvre de législations censées mieux garantir les droits des femmes. Mais leur application concrète est rarement effective. Par conséquent, le chemin est encore long pour que les femmes obtiennent gain de cause dans leur lutte quotidienne pour l’accès à leurs droits.

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.