lundi, avril 22, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Santé

Décoction mortelle

Deux Ivoiriens sont décédés à Abobo, fin juillet. Tous deux sont morts, suite à la prise d’une mixture. Le produit qu’ils ont ingurgité, était censé les guérir de leurs hémorroïdes et booster leur « virilité ». Une femme ayant elle aussi pris ce poison a évité de peu le sinistre sort des deux premiers.
Le produit leur avait été vendu comme étant un remède, guérissant aussi bien le « koko » (nom local donné aux hémorroïdes), les problèmes d’érection que le paludisme.
C’est un guérisseur traditionnel qui a vendu cette décoction 3-en-1 aux deux hommes. On ne sait s’ils se sont laissés tenter par le produit pour ses effets supposés sur les hémorroïdes ou bien pour l’effet « garçon pile ». Ce qui est certain, c’est qu’après en avoir bu, les deux hommes ont été pris de terribles douleurs abdominales. Ils perdirent la vie avant même d’avoir pu atteindre l’hôpital.
La troisième victime du « remède-mortel » est une femme. Elle a pris la décoction pour guérir du paludisme. Prudente, elle n’en a pris qu’une gorgée. Souffrante, elle a été emmenée à l’hôpital de Djibi-village et contrairement à ses deux autres compères, elle en est sortie indemne.
@Cynthia_Mongo

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.