lundi, avril 22, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Culture

La confession de la lionne de Mia Couto

Dans son dernier roman Mia Couto nous plonge dans un Mozambique féerique ; entre terreur et superstitions. Des drames vont se nouer, dans un village habitué à la violence.
Ici, les croyances populaires se mêlent aux considérations plus prosaïques. La magie et les sortilèges ont plus de poids que les faits réels. Le chasseur de fauves dégaine son fusil, sa cible se fait mouvante, changeante.
Inspiré par une expérience vécue, Mia Couto donne la parole à deux protagonistes de l’affaire : Arcanjo le chasseur et Miriamar, sœur de sa dernière victime. Leur passé et le présent tissent une trame qui déroute, embrouille, égare mais qui crée aussi une ambiance ambiguë, entre songe et réalité, surnaturel et traditions, mythes et légendes du Mozambique. Ses personnages ont l’art de se retrancher dans leur univers intérieur, pour se laisser ballotter par des pensées libres et folles, dans une nature toujours triomphale, réduisant les êtres à des grains de sable qui crissent et s’évanouissent.
Une lecture mystérieuse, dépaysante, qui interroge sur la cruauté des hommes et la souffrance des femmes.
La confession de la lionne, janvier 2015, traduit du portugais par Elisabeth Monteiro Rodrigues.
Par Naima Ounane

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.