samedi, mars 2, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

 

Théodore dit Théo âgé de 22 ans est toujours hospitalisé. Après l’agression et le viol par 4 gardiens de la paix dont il a été victime jeudi dernier, il s’est vu prescrire soixante jours d’ITT. Son histoire a ému toute la France

Les faits

L’interpellation du jeune Théo se déroule, jeudi dernier, à Aulnay-sous-bois dans le 93. Voici son récit «Je vais pour leur serrer la main comme d’habitude et lorsque j’arrive, les policiers arrivent aussi et disent : Tous contre le mur.! » Puis l’interpellation dégénère. 

 4 gardiens de la paix procèdent à un contrôle d’identité du jeune homme.Toujours d’après le récit du jeune homme, les policiers l’agressent et le violent avec une matraque. Une partie des faits sont filmés par les cameras de surveillance de la ville. 

« Et ils m’ont mis du gaz lacrymogène sur la tête, dans la bouche. Un coup de matraque en pleine tête. J’entends un policier dire : Attends, ici y a les caméras, on va l’emmener derrière le mur, on va lui faire sa fête. Mon pantalon était baissé. Ils m’emmènent derrière le mur et ils commencent à me passer à tabac encore. Ils me frappent, ils me frappent…Espèce de salope, Bamboula, T’as voulu faire le malin, regarde maintenant comment tu es. »

Un policier avait dit : Je crois qu’il saigne du fion en rigolant. Et là, le policier dit : Ça mérite un petit snap, ça… «ils se sont mis à me cracher dessus, et frapper, frapper. Et moi, j’avais tellement mal aux fesses

«Quand on descend de la voiture, poursuit le jeune homme, un policier dit : T’as raison, il saigne des fesses, mais d’un ton moqueur et le policier »

Depuis les révélations de son interpellation, de nombreuses personnalités se sont mobilisées sur la toile avec le hashtag #JusticepourThéo pour que justice soit rendue. 

De nombreuses associations de défenses des droits de l’Homme et antiracistes dénoncent des faits à “caractère sexuel et raciste” Celles-ci ont également interpellés les pouvoirs publics.

Les cas de Théo, Adama Traoré ou encore Zineb posent indubitablement les questions des violences policières et des discriminations. En effet, selon le dernier rapport du Défenseur des Droits, les jeunes Noirs et Arabes ont 20 fois plus de risques d’être contrôlés que les autres. Une situation d’autant plus inquiétante que lorsque l’on pense au jeune Adama Traoré, qui lui est décédé sous les coups des gardiens de la paix. Depuis, la solidarité s’organise pour le jeune homme.

@Karine_oriot

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.