mardi, avril 16, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

revisite Carmen

Après un bouleversant Swan Lake, inspiré du Lac des cygnes, Dada Masilo, la talentueuse chorégraphe sud-africaine a présenté pendant un mois une réinterprétation flamboyante de Carmen. Une adaptation sublimée par des danses africaines.
Une  Carmen impertinente qui parle de sexe et de manipulation

Tout au long de la pièce, Dada et sa troupe dansent, chantent et surtout illustrent et simulent. Une prise de risque qui pourrait déstabiliser.  Ici Carmen est provocante, passionnée, entière et surtout pour elle, on tue. Au flamenco se mêle si justement des rythmes endiablés sud africains, un plaisir. Carmen se fait violée et meurt. Dada évoque à travers cette pièce, l’amour et la haine. Dans son interprétation, Dada a choisi  de “raconter des histoires dans lesquelles les gens peuvent se retrouver” comme le précise Dada. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle choisit de réinterpréter les grands classiques. La plupart des classiques traitent des problèmes sociaux alors ça tombe bien.

Qui est Dada Masilo?

Née à Johannesburg, Dada Masilo est née en 1985 à Soweto. Elle a suivi une formation à Bruxelles sous la direction d’Anne Teresa De Keersmaeker. Ses ballets ou solos, Roméo et Juliette, The Bitter End of Rosemary, Refuse the hour de William Kentridge, font d’elle l’une des plus prometteuses chorégraphes et danseuses de la scène internationale.

@karine_oriot

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.