samedi, mars 2, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Beauté

4 causes minimisées du cassage des cheveux naturels

L’avantage du retour au naturel, c’est de garantir une chevelure plus saine. Une fois débarrassée du défrisant, vient la phase d’observation. Il s’agit d’étudier, et d’observer ses cheveux, pour être au fait des soins et des produits qui leur correspondent ou non. Les cheveux naturels se révèlent alors beaux et vigoureux, reléguant la douloureuse expérience du cassage capillaire aux oubliettes. Pourtant, le cassage n’est pas le seul fait des cheveux défrisés. Les cheveux naturels, aussi sains soient-ils peuvent aussi souffrir du cassage. Seulement, dû à la texture des cheveux naturels, celui-ci est moins visible à l’œil nu, contrairement au cas des cheveux défrisés. Voici quatre causes expliquant pourquoi malgré un retour au naturel, vos cheveux continuent de se casser.

  1. La teinture capillaire

Non, il n’a pas interdit de se teindre les cheveux naturels. Au contraire, adopter une couleur différente permet de rafraîchir son look et embrasser un tant soit peu de fantaisie. Ainsi on peut passer su blond au roux, si ce n’est le violet ou le vert, très tendance en ce moment chez les plus jeunes. Seulement, il ne faut pas en abuser. En effet, passer d’une couleur à l’autre sans laisser aux cheveux le temps de se reposer aura des conséquences néfastes à la longue. La teinture capillaire est un processus chimique qui fragilise les cheveux naturels. Ces derniers deviennent immédiatement plus secs et donc plus fragiles, donc plus vulnérables à la casse. Des teintures trop rapprochées surchargent la fibre capillaire en teneur chimique, la privant ainsi de l’hydratation dont elle a besoin. Et un cheveu naturel manquant d’humidité est un cheveu faible.
2. Une manipulation exagérée
Pour avoir des boucles bien définies, rien de mieux que les twists-out ou les braids-out. C’est-à-dire des boucles obtenues après avoir défait des vanilles ou des tresses. Nombreuses sont celles qui n’hésitent pas à en faire tous les soirs avant le coucher, dans l’objectif d’avoir de belles boucles faciles à coiffer le lendemain matin. Si les cheveux de certaines femmes supportent très bien ce rituel, d’autres au contraire ont une texture capillaire qui se retrouve fragilisée par cette routine. Et il suffit simplement d’être observateur pour s’en rendre compte. Vous jugerez de votre résistance capillaire par la quantité de cheveux qui tombent à chaque fois que vous défaites vos vanilles ou vos tresses. Si cette quantité est toujours plus importante à chaque fois, alors c’est définitivement le moment d’arrêter. Si les cheveux naturels sont plus résistants que les cheveux défrisés, ils n’en sont pas pour moins indestructibles. Si une manipulation exagérée fragilise vos cheveux, vous devez absolument repenser votre routine de coiffage.
3. Le manque de protéines
Sans teinture, ni défrisage, vous pourriez vous croire à l’abri d’une carence en protéines. Si certaines femmes sont sensibles aux protéines, d’autres au contraire en ont besoin en complément pour retrouver une vigueur capillaire, quitte à ce que la formulation du produit soit douce et légère. Pour cela, pas besoin d’une application quotidienne ou même hebdomadaire. Commencez par un soin mensuel. En fonction de la réaction de vos cheveux, haussez ou baissez la fréquence de ce soin protéiné. Si vous êtes une adepte du fer à lisser, alors accordez-vous un soin protéiné une fois par mois pour gainer une fibre capillaire affinée par une chaleur trop forte.
4. Porter trop longtemps une coiffure protectrice
L’avantage des cheveux naturels est qu’ils maintiennent bien les styles capillaires. Du coup, certaines en abusent et gardent leurs coiffures protectrices au-delà des quatre semaines recommandées. C’est un choix risqué, surtout si cette coiffure comporte des rajouts et que la routine capillaire n’est pas maintenue. Les coiffures protectrices ont l’avantage de vous exempter du poids de créativité quant à la coiffure à réaliser tous les matins. Mais cela ne vous dispense absolument pas de poursuivre malgré tout votre routine de soins capillaires. Vous devez continuer de prendre soin de vos cheveux et de votre cuir chevelu comme à l’accoutumée. Sinon, vous exposez vos cheveux à un assèchement. Par conséquent, ces derniers se cassent et tombent plus que de raison, une fois que vous retirez votre coiffure.
Revenir aux cheveux naturels est une décision censée garantir la bonne santé de vos cheveux. Cependant, ces derniers n’en deviennent pas pour autant indestructibles. Aussi, évitez de tomber dans ces pièges qui finissent par produire des cheveux cassants et en mauvaise santé.
Auzouhat Gnaoré

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.