jeudi, mai 23, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

CinémaLifestyle

Qu' Allah bénisse la France

le film réalisé par Abd Al Malik

 
Qu’allah bénisse la France est le premier film réalisé par le rappeur, compositeur et écrivain Abd Al Malik. Adapté de son livre du même nom, le film raconte le parcours de Régis, enfant d’immigrés, noir, surdoué élevé par sa mère catholique avec ses deux frères, dans une cité de Strasbourg. Entre délinquance, rap et islamn il va découvrir l’amour et trouver sa voie. Entretien.
D’où est venu le désir de porter à l’écran votre livre autobiographique?
Je n’ai pas écrit ce livre pour en faire un film mais en l’écrivant, j’avais conscience de poser un jalon que je pourrais approfondir par la suite, grâce au cinéma. Cet art a une grande capacité d’humanisation, il permet d’aller
voir derrière les apparences, de montrer que tous les êtres fonctionnent de la même manière. On fantasme énormément sur le rap, les cultures urbaines, la banlieue, la délinquance, l’islam, et j’ai voulu aller à l’encontre
du discours sociologique ou médiatique, qui donne des statistiques mais parle très peu d’humain. Beaucoup de films sont faits sur les cités mais trop souvent d’un point de vue extérieur. Ils peuvent être beaux mais ils ne nous rendent pas justice à ce que l’on est. Par exemple, ils vont traiter de la thématique de l’islam par le canal de l’intégrisme religieux. L’intégrisme existe mais ne concerne qu’une minorité.
La force de votre livre passait par l’expression d’un cheminement moral et intime. Comment conserver cette intériorité au cinéma?

Grâce aux acteurs. On avait très peu de temps pour le tournage : vingt-huit jours. Mais on a travaillé plus de six mois en amont. On a fait beaucoup de répétitions, de lectures. On allait aussi sur les lieux de tournage pour
discuter, se mettre dans l’ambiance. Il fallait qu’ils assimilent le texte, qu’on ne soit plus dans le cinéma mais dans la vraie vie, qu’ils soient totalement dans leurs personnages, qu’ils oublient la caméra. Il n’y avait que le temps et le travail qui pouvait permettre d’atteindre cela. Et évidemment leur talent. Car ils ont un talent incroyable. Et puis il fallait trouver la pierre angulaire sur laquelle je puisse construire cette justesse humaine : celui
qui allait jouer mon rôle…

Et la musique du film ?
Elle est signée par mon frère ainé Bilal – qui fait aussi toutes mes musiques–,par Laurent Garnier et Wallen. Toutes les musiques ont été composées avant que le film soit fait et je tournais certaines scènes en les ayant en
tête. Et la monteuse a directement monté sur elles. Les harmoniques ont évolué, voire changé, mais les rythmiques n’ont jamais bougé.

Comment avez-vous vécu le tournage de ce premier film?
C’était mon premier film mais j’avais déjà réalisé des clips et j’ai l’habitude de travailler en équipe depuis vingt ans. Même si les egos des musiciens sont encore plus particuliers que ceux des acteurs ! On était vraiment
contents de travailler ensemble, c’était une aventure merveilleuse. Ce film est une histoire d’amour dans tous les domaines : avec ma mère,avec Naouale, avec la musique, avec mes frères, avec mes potes, avec l’école, avec la cité et avec la France.

Biographie

Rappeur et poète français d’origine congolaise, Abd Al Malik grandit au cœur du Neuhof, cité HLM dans un quartier sud de Strasbourg. Littéraire dans l’âme, il étudie la philosophie et les lettres classiques en même temps qu’il fonde avec trois amis d’enfance, son cousin et son grand frère le groupe de rap N.A.P en 1988 (New African Poets). Suite au franc succès de son premier ouvrage Qu’Allah bénisse la France ! paru en 2004, de son 2ème album solo Gibraltar et fort de ses nombreuses collaborations avec Juliette Gréco et son époux Gérard Jouannest (le compositeur et pianiste de Jacques Brel), il décroche sa première Victoire de la Musique en 2007. Sortent  ensuite les albums Dante et Chateau  Rouge, couronnés chacun par une Victoire de la Musique. En 2009, il obtient le Prix Edgar-Faure de littérature politique avec son deuxième ouvrage La guerre des banlieues n’aura pas lieu et publie en 2013 son quatrième ouvrage L’islam au secours de la république.
Qu’ allah bénisse la France, sortie prévue le 10 décembre 2014
@karine _oriot

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.