lundi, juin 17, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Culture

Journée Internationale de la Francophonie

Roukiata Ouédraogo raconte Yennenga

Le 20 mars dernier, le journée internationale de la francophonie a célébré ses 40 ans, sous le thème de « La diversité au service de la paix » et de la solidarité avec le peuple haïtien. C’est pour célébrer l’événement que « Paroles partagées », une soirée du conte francophone au siège de l’UNESCO à Paris.
C’est Roukiata Diallo, artiste comédienne burkinabé, qui a eu l’honneur de représenter le continent africain. Cette dernière a conté le mythe de la princesse Yennenga, issu exclusivement de la tradition orale mossi. Premier enfant du naba Nedega, la princesse est une cavalière émérite et une guerrière redoutable. Pourtant, son cœur de jeune femme abrite le désir d’être une épouse et une mère. Très attaché à sa précieuse fille, le naba Nedega ne cesse de repousser les demandes en mariages adressées à la princesse. Cette dernière décide de lui donner une leçon de morale à travers la métaphore du gombo qui, lorsqu’il est planté se flétrit faute d’être cueilli à temps. Furieux, le roi fait enfermé sa fille qui parvient à s’échapper et à rencontrer par la suite le jeune chasseur Rialé. De leur union naîtra le peuple mossi.
Roukiata Ouédraogo, vêtue d’une tenue de guerre à l’instar de Yennenga, a conté ce mythe en chanson, à la fois en français et en moré. Il va sans dire que sa prestation a été grandement acclamée par un public conquis.
Par Auzouhat Gnaoré

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.