lundi, juin 17, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

La Cour de justice de la Cédéao a rendu un jugement en faveur des proches du président Baré. Ibrahim Baré Maïnassara a trouvé la mort en 1999, assassiné lors d’un coup d’Etat. Cinq juges de la juridiction ouest-africaine ont décidé de condamner l’Etat du Niger à dédommager la famille du président défunt. Cette décision s’appuie sur l’existence d’une atteinte manifeste du droit à la vie du général Maïnassara.

 La décision est tombée vendredi 23 octobre. L’Etat du Niger devra dédommager la famille d’Ibrahim Baré Maïnassara à hauteur de 435 millions de francs CFA (soit 663 000 euros). Si la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a rendu un tel jugement, c’est parce qu’elle estime que la mort du Président Bare, assasiné sur une base militaire, par des membres de sa propre garde, a constitué une violation de son droit à la vie.

 A titre de dédommagements, la veuve du président recevra 75 millions de CFA, ces cinq enfants auront chacun le droit à 50 millions, et les onzes frères et sœurs du défunt toucheront 10 millions chacun.

 Les décisions de la Cédéao étant sans appel, le Niger n’a d’autre choix que de ce plier à cette condamnation.

@Cynthia_Mongo

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.