jeudi, mai 23, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Au Burundi, le numéro 2 des putschistes plaide coupable.

Le 13 et 14 mai 2015, une tentative de coup d’Etat a eu lieu à Bujumbura après de nombreuses manifestations contre le 3ème mandat du président Nkurunziza. Plusieurs officiers sont jugés devant la Cour suprême. Parmi eux, le général Cyrille Ndayirukiye qui a plaidé coupable.

Quelques jours avant le procès, cette Cour avait récusé ses avocats et depuis, le haut gradé militaire a choisi de se défendre seul, adoptant une ligne de défense très offensive.

Face à ces juges, il a déclaré : « Je ne pouvais pas rester les bras croisés alors que la police était en train de tuer la population, pendant que le président Pierre Nkurunziza jouait au football… »

Il a par la suite martelé que ses codétenus et lui, refusaient de porter seul la responsabilité du putsch manqué et réclamaient une confrontation avec l’actuel chef d’état major avec qui, selon lui, ils avaient orchestré le coup d’Etat avant que ce dernier ne change de camp.

Son courage a été salué par les partisans de l’opposition sur les réseaux sociaux.

@Sidonie_Zobo

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.