dimanche, mars 3, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

En RDC, le drame de la mort d’un enfant de 13 ans, décapité par un groupe armé remet au cœur du débat le problème des enfants-soldats. Le dixième anniversaire de la résolution 1612 de l’ONU concernant la protection des enfants est aussi l’occasion de faire le point sur la situation du pays.

Un enfant décapité

On ne connaît pas son prénom, mais on sait son âge. Le site Radio Okapi a rapporté qu’un jeune garçon de 13 ans s’est fait décapiter dans le Nord-Kivu (RDC). Il a été victime d’un acte de barbarie de la part d’un responsable d’un groupe armé alors qu’il tentait de s’échapper. Certaines sources avancent que les assassins seraient des Maï-MaïCheka. La Mission de l’ONU pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) a condamné ce crime. L’organisation veut que l’Etat congolais sanctionne les auteurs de cette atrocité.

La protection des enfants en RDC

La protection de l’enfance semble être un enjeu dont s’est emparée la RDC. Les chiffres annoncés par Mme Dee lors d’une conférence tenue le 21 juillet, accréditent cette thèse. La responsable de la section protection de l’enfant a annoncé que 7946 enfants ont été sortis des groupes armés entre 2009 et 2015 en RDC. Une annonce qui tombe bien. A la même date, la MONUSCO et l’UNICEF célébraient le dixième anniversaire de la résolution 1612 de l’ONU. Ce texte prévoyait la mise en place de mécanisme de surveillance et de rapport concernant l’implication des enfants dans les conflits armés.

Une chanson et un clip sont sortis à l’occasion de cette célébration « Nous sommes des enfants, pas des soldats »

@Cynthia_Mongo

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.