jeudi, mai 23, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Faits diversPeople

Accusé de violence envers sa danseuse, Koffi Olimidé se voit expulsé du Kenya

Déjà connu pour des accès de violences physiques envers ses danseuses, Koffi Olimidé a été expulsé de Nairobi après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle, on voit le chanteur asséner des coups de pieds à une de ses danseuses.

Rappel des faits

Que s’est-il passé dans la tête de Koffi Olomidé, ce vendredi matin? Arrivé au Kenya, vendredi matin, Koffi Olomidé était attendu pour s’y produire avec ses danseuses en concert. A peine sorti de l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi, le chanteur accepte de se prêter au jeu des interviews. En plein entretien face camera, le chanteur se retourne et va assener un voir plusieurs coups de pied une de ses danseuses. Les policiers présents au moment des faits, calme le chanteur mais le laisse aller à l’hôtel.

La vidéo choc

C’est la vidéo qui a fait sans conteste tomber celui que l’on surnomme le grand Mopao. Dans la première vidéo amateur qui a circulé sur la toile, on y voit le chanteur porté violemment des coups à l’une de ses danseuses. En moins de 24heures, les images de cette vidéo suscite l’indignation des internautes. Le chanteur commence par s’en défendre en publiant une vidéo dans laquelle il dément formellement avoir porté des coups à sa danseuse. Accompagné de la danseuse, victime de ses coups, il présente une autre version. Quelques heures plus tard, une autre vidéo montrant clairement le chanteur violent circule sur internet. La police kenyane n’a pas hésité à se saisir de l’affaire. D’abord placé en garde à vue, le chanteur s’est vu expulsé du pays le soir même de son arrivée.

L’effet réseaux sociaux

Si l’image médiatique de la star souffrait déjà de nombreuses affaires, comme celle concernant le viol de ses danseuses, ces dernières vidéos de violence montre un autre visage de l’auteur du tube Ekotité. A l’ère du numérique, chaque fait et geste est vu partout sur la planète en quelques heures comme le cas des vidéos de violence du chanteur.

Une affaire qui pourrait aller beaucoup plus loin

Au Kenya, les faits de violence sont considérés comme des crimes relevant du droit pénal. Par ailleurs, le cas Koffi n’est pas sans rappeler l ‘affaire Kavatta. L’épouse Kavatta avait succombé sous les coups de son époux. Une affaire qui avait entraîné le soulèvement de la société civile et des médias.  Le chanteur risque désormais la prison. Cette affaire vient peut-être précipitée la fin de sa tournée dans certains pays du continent ? C’est en ces termes que le chanteur a choisi de présenter ses excuses : “Une fois de plus je tiens à m’excuser auprès de mes ami(e)s , frères , sœurs , fans et particulièrement à la FEMME ainsi qu’aux ENFANTS, Je vous prie de m’accorder votre pardon

K.O

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.