mardi, avril 16, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Culture

YIA 2016 : découvrez les artistes africains

 Le salon d’art contemporain YIA Art Fair “Young International Artiste” présente depuis hier, jeudi, des oeuvres de Barthélémy Toguo ou encore Nidhal Chameck. Pour cet évènement spécialisé dans la promotion, la diffusion et l’exposition d’artistes issus de la scène contemporaine émergente, un clin d’oeil est accordé au continent africain à travers une table ronde ronde qui permet d’échanger avec les artistes africains. Qui sont -ils ? Comment travaillent-ils? En dehors du YIA Art Fair, où peut-on découvrir leurs oeuvres? 

Barthélémy Toguo, camerounais

au cameroun, Barthélémy vit et travaille à Paris. Diplômé de  plusieurs écoles des Beaux Arts. L’artiste a été dans les meilleures écoles parmi lesquelles, l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, l’École Supérieure d’Art de Grenoble, France ou encore Kunstakademie of Düsseldorf en Allemagne. Il a découvert  la pratique de l’art occidental en Côte-d’Ivoire,. Sa formation l’a ensuite conduit aux Beaux-Arts de Grenoble, puis à la Kunst Akademie de Düsseldorf. Ces lieux lui ont permis de découvrir un support artistique qui est le bois. Comment il travaille? Sa philosophie, vulgariser l’art, comme le démontre son atelier Bandjoun Station. Le public parisien a pu découvrir une partie de ses créations notamment au Musée de l’histoire et de l’immigration.

Nidhal Chameck, tunisien

Né à Dahmani, en Tunisie, il a grandit dans une famille une famille où l’éducation est importante. “Initié au dessin par mon père, j’ai par la suite intégré l’école des Beaux-arts de Tunis et suivi par la suite des études supérieures à l’université de Paris 1. Mes recherches questionnent l’aspect fragmentaire du langage plastique.”L’artiste plasticien et peintre de formation est décrit comme un iconographe du dessin.

Comment il travaille? Sa première série de dessins  “De quoi rêvent les martyrs” présentent une interprétation  de notre temps. L’expérience et la violence de la représentation individuelle, mêlant un microcosme biographique et un cadre politique, entre l’expérience personnelle et l’histoire, entre l’événement et l’archive. Il utilise plusieurs supports, la photographie et la vidéo. Pour lui, “le dessin est au commencement de l’art. Il en constitue cette couche discrète qui se cache derrière la peinture sans jamais disparaître ou derrière la sculpture, la vidéo, l’installation sans jamais tomber dans l’oubli.” Ses oeuvres ont été présentées à l’institut du Monde et dans d’autres lieux.

Pour la petite histoire, 

Historiquement installé au coeur du marais depuis sa création au sein de lieux emblématiques tels que la cartonnerie et le bastille design center, le YIA – Young International Artists a permis la mise en lumière de plus de 150 artistes et 70 galeries depuis maintenant 5 ans.

Plus d’informations YIA Arts Fair Du 20 au 23 octobre au Carreau Du temple à Paris.

K.O

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.