mercredi, mai 22, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Cinéma

Le viol de Recy Taylor, l’histoire d’une survivante sur fond de lutte pour les droits civiques

“The rape of Recy Taylor” est un film documentaire extrêmement poignant réalisé par Nancy Buirski. Il raconte un effroyable fait divers, le viol d’une jeune fermière noire par des hommes blancs. Un fait divers à l’origine des premiers pas pour la lutte des droits pour les droits civiques.
En 1944, Recy Taylor est une jeune fermière âgée de 24 ans. C’est une épouse et une mère d’un bébé de neuf mois. Bien intégrée et appréciée de sa communauté, sa vie bascule un soir alors qu’elle rentre de l’office. Elle est alors emmenée de force par sept jeunes blancs en voiture. Ces derniers la traînent vers un bosquet, où elle est violée par six d’entre eux. Malgré la ségrégation et le racisme qui fait rage dans l’état de l’Alabama, en particulier dans la petite ville d’Abbeville, Recy décide de ne pas se taire. Elle dépose une plainte auprès des autorités de sa ville. L’enquête est vite expédiée. Il en est de même pour le procès où deux jurys successifs acquittent les jeunes hommes, qui ont pourtant reconnu leur crime.
470105
Suite au procès, la famille de Recy Taylor est harcelée, menacée de mort et sa maison est incendiée. Avec son mari et son enfant, elle finit par se réfugier chez ses parents. Une histoire qui finit par attirer l’attention de la NAACP, le mouvement de Martin Luther King. Rosa Parks, secrétaire du mouvement, enquête sur le cas de Recy et organise des manifestations de protestations et de soutien. Ce sont les premières actions du mouvement.
Le documentaire de Nancy Buirski comprend des images d’archives, de reconstitutions, ainsi que des entretiens de l’entourage proche de Recy Taylor. Sélectionné au Festival de Venise et au Festival du film de New York, le documentaire met en lumière le combat des femmes noires pour se réapproprier leurs corps et regagner leur dignité. Un combat qui a fortement inspiré le mouvement des droits civiques.
En 2011, alors âgée de 91 ans, Recy Taylor des excuses de la Chambre des représentants au nom de l’Etat, pour avoir refusé de poursuivre ses agresseurs.

Auzouhat Gnaoré

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.