mardi, avril 16, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Non classé

Tina Mweni, une artiste hip-hop aux multiples facettes

MC, danseuse, poète, originaire de Nairobi au Kenya, Tina Mweni est arrivée à Copenhague à l’âge de cinq ans. Très jeune, elle a été immergée dans la culture Hip Hop et sera révélée lors de son passage dans le show national « Danemark got talent » en 2010 où elle atteindra la finale. Trois ans plus tard, elle rejoint la tournée “East Africa Rise Up” pour une série de concerts en France. C’est alors qu’elle tombe amoureuse de Marseille et décide de s’y installer.

Tu es active dans de nombreux domaines. Quels sont tes projets musicaux actuels ?

Aujourd’hui, installée à Marseille, je travaille avec un live band composé uniquement de femmes : Faby DubAkom, Mathilde Caglione, Aurélie Agullo. Nous faisons différents concerts et prévoyons de sortir un album. Nous avons créé dix morceaux pour le moment. On peut dire que notre style est du Hip-Hop Funk, inspiré du Motown.

 

fb-photography-by-audrey-bieber-2

Tu es également une danseuse. Continues-tu à pratiquer cette activité ?

Oui, je continue à danser très régulièrement. Je donne des cours et je participe toujours à des battles.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Lauryn Hill est ma première source d’inspiration. Elle est très polyvalente et sa musique a du contenu. Après, je prends mes inspirations un peu partout, et également dans mes racines africaines.

tina-mweni-independence-4

On se sent comment lorsqu’on est une femme dans le milieu hip-hop ?

Lorsqu’on est une femme et qu’on souhaite réussir, cela nécessite de la force et une confiance en soi. Il y a du positif et du négatif, mais l’essentiel est de croire en soi !

Quels sont les principaux messages que tu souhaites faire passer à travers ta musique ?

L’unité ! Parce que nous vivons dans un monde où il y a de nombreux conflits.

A côté de la musique, quelles sont tes passions ?

Je crée des vêtements, des coiffures, et je fais également de la peinture.

Fashion & portrait

Passons à notre questionnaire.

Quel mot te caractérise le mieux ?

Vive !

Quelle personne rêves-tu de rencontrer ?

Lauryn Hill.

Quelle personne rêves-tu de ne jamais rencontrer ?

Je peux citer quelqu’un qui n’est plus vivant ? Je dirais Hitler.

Ton meilleur moment sur scène ?

J’ai de nombreux souvenirs sur scène. Je dirais le moment où tu regardes le public, et que tu te dis que c’est ce que tu as toujours rêvé de faire.

Si je te dis artiste africain(e), à qui penses-tu ?

Kanda Bongo Man. C’est la première musique que j’ai écouté.

Ton expression africaine préférée ?

Akuna Matata ! Car c’est une expression kényane.

Si tu devais changer une chose dans ta vie, que serait-ce ?

Croire en l’amour de son prochain !

Un message à faire passer aux femmes africaines ?

J’aimerais leur dire qu’elles valent autant que les autres.

Enfin, quelle vidéo souhaites-tu partager à nos lectrices et lecteurs ?

C’est une vidéo de live au Nomad.


 
Par Céline Bernath

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.