lundi, juin 17, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Société

Les plages de Grand Bassam purifiées par les chefs traditionnels

Le  13 mars dernier à la station balnéaire ivoirienne de Grand Bassam, avaient lieu les premières attaques terroristes en Côte d’Ivoire. L’attaque, qui fait officiellement 19 morts, est revendiquée le soir même par Al-Qaïda au Maghreb Islamique. Les chefs traditionnels de la localité ont entrepris de purifier les plages de Grand Bassam, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.
C’est Sa Majesté Désiré Tanoé, roi des Nzima Kôtôkô, peuple autochtone de Grand Bassam, qui a présidé la cérémonie, entouré d’autres membres de la chefferie de la localité. Il s’agit d’offrir des animaux en sacrifice aux génies afin de chasser le mauvais sort et les mauvais esprits. “Aujourd’hui, en engorgeant ces poulets et ces moutons, on fait une offrande aux génies protecteurs” soutient l’un des conseillers du roi.
Parmi les personnalités présentent, on note celle de Meiway, chanteur emblématique du pays. Originaire de Grand Bassam, Meiway a salué cette initiative en expliquant que cette dernière permettrait également de rendre hommage aux victimes de l’attaque terroriste du 13 mai dernier. D’autant plus que le chanteur se trouvait à l’aéroport de Zaventen à Bruxelles, lors des attentats du 22 mars dernier.
La Côte d’Ivoire, ayant déjà subit une lourde crise politique pendant dix ans, fait son deuil suite aux attentats et souhaite prendre un nouveau départ, car malgré les épreuves, la vie doit continuer.
Par Auzouhat Gnaoré
 

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.