lundi, mai 27, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

ActualitésPeople

L’animatrice Aïda Patra arrêtée

L’animatrice à la Sen TV Aïda Patra, surprise en train de fumer un joint de chanvre indien, a été arrêtée par les policiers de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS). Patra comme l’appellent affectueusement ses fans, est passée aux aveux et pourrait être déférée au parquet.
Cette arrestation intervient une semaine après qu’elle ait été arrêtée dans une affaire antérieure puis remise en liberté. Aïda Kane, de son vrai nom, avait en effet été arrêtée, une semaine auparavant par les policiers de la sûreté urbaine. Après deux heures passées dans les locaux de la police, elle avait été libérée. Mais elle ne se doutait pas que les limiers avaient pris le soin de transmettre l’affaire à leurs collègues de l’OCRTIS, qui avaient dès lors engagé une filature minutieuse. Dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 novembre 2015, l’animatrice de l’émission Sen Show sur la Sen TV a conduit, sans le savoir, les agents de la brigade des stupéfiants jusqu’au quartier Ouakam (non loin de l’aéroport Léopold Sédar Senghor), où, selon L’Observateur, elle s’était rendue pour prendre sa dose quotidienne. Après quelques minutes d’attente, les limiers font irruption dans la maison et trouvent l’animatrice en train de griller un joint de chanvre indien. Aïda Patra est alors fouillée avant d’être menottée puis conduite au Commissariat central de Dakar, au centre-ville, où se trouvent les locaux de l’OCRTIS.
Aïda Patra aurait reconnu détenir du chanvre indien par devers elle, mais explique que c’était juste sa consommation personnelle. L’animatrice, qui a refusé de livrer le nom de son fournisseur, a tout de même été gardée à vue pour les faits de détention et d’usage de chanvre indien. Elle pourrait être déférée au parquet et pourrait comparaître devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Si elle reconnue coupable, Aïda Patra risque une peine de prison ferme, d’autant qu’en matière de drogue, le tribunal pénal ne peut pas prononcer une peine assortie de sursis.
 
Par Hamid Diallo
 

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.