mardi, juin 11, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Société

Crise de grossesses en milieu scolaire en Côte d’Ivoire : Une situation alarmante qui s’aggrave

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) a tiré la sonnette d’alarme face à la recrudescence des grossesses en milieu scolaire en Côte d’Ivoire. Avec 4 137 cas recensés entre septembre 2023 et mai 2024, l’année scolaire 2023-2024 connait une augmentation inquiétante de 15,30% par rapport à l’année précédente.

Le CNDH a également déploré le décès d’une élève de CM2 âgée de 14 ans, des suites d’un avortement clandestin lié à une grossesse dont l’auteur présumé est le directeur de son école. Plus dramatique encore, deux élèves ont accouché en plein examen du BEPC, l’une à Duékoué pendant l’épreuve de physique-chimie et l’autre à Dabou. Les régions de la Nawa (409 cas), du Tonpki (408 cas), du Poro (254 cas), du Gontougo (253 cas), du Hambol (238 cas), de l’Agneby-Tiassa (201 cas), de l’Indénié Djuablin (198 cas), des Grands Ponts (181 cas) et du Cavally (160 cas) concentrent les cas les plus élevés.

Appel à la mobilisation et à la responsabilité

Face à cette situation alarmante, le CNDH lance un appel pressant aux autorités compétentes pour renforcer les actions de protection des jeunes filles scolarisées. L’institution insiste également sur la responsabilité des parents dans l’éducation de leurs enfants. Les grossesses en milieu scolaire ont des conséquences graves sur la santé des jeunes filles, leur éducation et leur avenir. Elles contribuent à la déperdition scolaire, au mariage précoce et à la pauvreté.

La lutte contre ce fléau nécessite une approche multidimensionnelle impliquant l’ensemble des acteurs de la société : l’État, les organisations de la société civile, les parents, les enseignants et les jeunes eux-mêmes. Des actions de sensibilisation sur l’éducation sexuelle et la santé reproductive, l’accès aux services de santé maternelle et infantile de qualité, ainsi que la promotion de l’autonomisation des filles sont initiées afin de briser le cycle des grossesses précoces.

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.