jeudi, avril 18, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Santé

Cancer du col de l'utérus

La Côte d’Ivoire en alerte
Beaucoup moins médiatisé que le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus est pourtant le second cancer diagnostiqué chez les femmes ivoiriennes et aussi le second à provoquer leur décès.
Selon les chiffres avancés par l’Organisation Mondiale de la Santé, environ 1 346 cas sont diagnostiqués et 866 femmes meurent chaque année de la maladie en Côte d’Ivoire. Le cancer du col de l’utérus est la conséquence d’une infection causée par le virus du papillome humain (VPH) qui se contracte lors d’une relation sexuelle. Dans 90% des cas, l’infection s’élimine naturellement un ou deux ans après la contamination sexuelle. Dans les 10% des cas restants, l’infection persiste et peut entraîner des anomalies à savoir des lésions au niveau de la muqueuse du col de l’utérus. Ces lésions peuvent malheureusement évoluer vers un cancer 10 à 15 ans après l’infection du VPH. 266 000 femmes dans le monde perdent la vie suite à un cancer de l’utérus et plus de 85% de ces décès frappent des femmes des pays en développement.
Aussi, la vaccination et le dépistage chez les jeunes filles de 11 à 14 ans, demeurent à ce jour les meilleures stratégies pour combattre et éradiquer le cancer de l’utérus. La Semaine Mondiale de la Vaccination engagée par l’Organisation Mondiale de la Santé  a été l’occasion de sensibiliser une fois de plus les populations africaines sur l’importance de la vaccination pour tous dans le but d’éviter de contracter des maladies très souvent mortelles.
Par Auzouhat Gnaoré

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.