mardi, avril 16, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Faits diversSociété

Rama Yade se lance officiellement dans la course à la présidentielle

Rama Yade a profité d’une heure de grande écoute hier sur TF1 pour annoncer officiellement sa candidature à la présidentielle de 2017. L’ancienne secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy a également informé qu’elle passera outre la primaire des Républicains. En effet, elle lance une “coopérative politique” indépendante appelée “La France qui ose”. Un pari pour le moins osé pour cette jeune Française de 39 ans, d’origine sénégalaise. 

Une candidature indépendante des partis actuels

“Je vous remercie de m’inviter pour annoncer ma candidature à la présidence de la République française”, tel fut le coup d’envoi de la campagne de l’ex-membre de l’UMP et du Parti Radical, définitivement exclue de celui-ci en octobre. Et d’ajouter, “Je suis candidate à la seule primaire qui ait du sens dans notre République, le premier tour de l’élection présidentielle “, pour justifier son refus de se soumettre à la primaire des Républicains et son souhait de rester “fidèle à l’esprit du général de Gaulle”. Dévoilant son mouvement “La France qui ose”, l’ancienne ministre a appelé ses partisans à la rejoindre sur son site Lafrancequiose.fr

Un projet politique alternatif : “La France qui ose”

Ce collectif politique alternatif est le fruit de l’union de plusieurs petits partis, dont l’Alliance écologiste et indépendante, le Parti libéral démocrate, Démocratie 21, le Rassemblement eco-citoyen, le Cercle de la Diversité. Selon les dires de Rama Yade, il représenterait d’ores et déjà “50.000 sympathisants identifiés présents dans 102 comités départementaux“. Il lui faudra désormais récolter les 500 signatures nécessaires de maires pour se présenter sur la ligne de départ dans un an. Pour cela, elle ” Dès demain, je m’engagerai dans tous les territoires de France pour porter le projet, notre projet”. Le pari est donc loin d’être gagné.

Une réponse à “la crise démocratique”

Rama Yade explique que sa candidature est liée à “la crise démocratique très profonde”. Ce lancement de campagne électorale est également fort d’un symbole, car annoncé un 21 avril, quatorze ans jour pour jour après l’accession de Jean-Marie Le Pen  au second tour de la présidentielle, face à Jacques Chirac. “Depuis, rien n’a changé.” (…) On rejoue toujours la même pièce de théâtre avec les mêmes mauvais acteurs. Il est important, pour moi qui ai rêvé la France avant de la connaître, de retrouver la France que j’aime, celle qui ose”. “Je ne me présente pas pour témoigner ou pour négocier quoi que ce soit. A situation hors-norme, il faut un projet de radicalité. Et j’ai la conviction que le recours, c’est le peuple français”

C’est donc en électron libre, et non moins sans courage, que cette jeune femme de 39 ans a décidé de se lancer dans l’aventure présidentielle. Elle annonce son geste comme une “révolution démocratique” qui fera face “à la démocratie confisquée”. Une nouvelle qui fait déjà des vagues dans les différents clans politiques. Son projet politique alternatif saura-t-il convaincre les Français ? Arrivera-t-elle à imposer son profil de jeune femme face aux anciens ? Autant de réponses que nous aurons au fil de la campagne électorale.

Par Céline Bernath

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.