jeudi, mai 23, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

BeautéMiss

Miss Cameroun 2016 perd sa couronne

Julie Cheugueu n’est plus la miss du Cameroun. Moins de six mois après son élection en juillet 2016, la jeune fille s’est vue retirer ses attributs de reine de la beauté camerounaise par le comité d’organisation du concours. Sa 4ème dauphine,  Ange Minkata, a repris la couronne. 

Sur les réseaux sociaux et dans la presse camerounaise, ce sont des échanges de pics entre Julie Cheugueu, miss Cameroun 2016 et le Comité d’organisation de Miss Cameroun (Comica). Ce dernier reproche à sa miss 2016 “l’indiscipline” en violation du code de conduite de l’organisation.

Lors de l‘émission “Bonjour” sur la télévision publique camerounaise CRTV, Solange Ingrid Amougou, la présidente du Comica est revenue sur les raisons qui l’ont poussée à se séparer de Julie Cheugueu. Elle s’est par exemple rappelé la fois où la miss a organisé une marche de l’espoir dans la ville de Douala sans que le comité ne soit informé, les contrats qu’elle a signés avec des entreprises, contrevenant ainsi à l’article 9 du code de conduite du Comica qui insiste sur l’exclusivité. Ou encore toutes les fois où elle a refusé de participer à des activités du Comica.

julie_nguimfack_miss_cameroun

«On s’est comporté en parent ça n’a pas marché. On a utilisé la chicotte rien n’a marché. On ne doit pas cesser de travailler. Il était temps que l’on fasse quelque chose. La non-participation de Julie à l’élection Miss monde est due au refus de l’Ambassade [des États-Unis, NDLR] de lui donner le visa malgré toutes nos démarches. Il est hors de question que l’on rate d’autres compétitions. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’avoir une nouvelle Miss», dit-elle. On sait que depuis quelque temps, les relations entre Julie Cheugue et le COMICA étaient devenues très tendues. On se rappelle qu’au sujet de sa non-participation au concours de Miss Monde, la Miss destituée avait indiqué que le COMICA a écrit à l’Ambassade des États-Unis pour signifier qu’elle ne comptait pas revenir au Cameroun à la fin de la compétition. D’où le refus de l’Ambassade de lui délivrer son visa. «le COMICA, animé par des desseins que j’ignore a tôt-fait d’écrire aux services de l’Ambassade pour leur déclarer qu’ils craignent que je ne revienne pas au Cameroun après la compétition; le COMICA n’a pas répondu aux courriels du comité Miss Monde, créant ainsi un silence inquiétant qui a poussé Miss Monde à retirer ma photo sur leur site web en attendant la réponse du COMICA; le COMICA s’est dépêché de faire des déclarations télévisées en colportant des rumeurs sur ma prétendue intention de demeurer aux USA après la compétition», avait-elle écrit dans un communiqué à l’intention de l’opinion nationale. «Or, conformément au «code de conduite» qui lie Miss Cameroun au COMICA, la présidente était censée me faire une lettre d’accréditation qui aurait permis que ma participation soit acquise de fait, ce qu’elle a refusé de faire. Cet échec est aussi dû au non-paiement par le COMICA de la licence Miss Monde 2016 qui s’élève à 2500 $ (environ 1 500 000 FCFA). Le refus du visa est aussi dû au fait que le COMICA ait refusé de me remettre mes attributs (couronne et écharpe) pour mon rendez-vous du 21 novembre dernier au consulat des USA», poursuivait-elle dans ledit communiqué.

14955802_1493343504025452_4346693565641378008_n

En somme, une première pour ce concours. Julie Cheugueu a été remplacée par la 4ème Dauphine, Ange Minkata. D’après la Présidente du Comica, Ingrid Amougou, la première dauphine ayant démissionné, les deuxième et troisième s’étant montrées indisponibles, c’est à la quatrième dauphine qu’est revenue l’écharpe de Miss Cameroun. “Je suis très heureuse de pouvoir prendre la relève”, affirme l’ancienne Miss Sud-Ouest.

Par Céline Bernath

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.