samedi, avril 6, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Société

Madagascar vote un texte pour une castration des violeurs de mineurs condamnés

Madagascar a voté un texte de loi pour infliger des peines de castration aux violeurs de mineurs condamnés. Seulement, Amnesty International estime que cette mesure est « cruelle, inhumaine et dégradante ».

C’est un texte de loi qui a été voté à Madagascar pour combattre les viols récurrents sur les fillettes. Cette disposition prévoit une castration chirurgicale ou chimique à l’encontre des violeurs de mineurs qui ont été condamnés par la justice.

Différents types de castration

Le texte, adopté début février par l’Assemblée nationale, puis mercredi par le Sénat, doit passer par la Haute cour constitutionnelle pour une validation. Il reviendra au président Andry Rajoelina de le promulguer. L’amendement prévoit différents types de castration.

Une peine de castration chirurgicale est prévue à l’encontre des auteurs de viol commis sur un enfant de moins de dix ans. Une castration chimique ou chirurgicale est prévue contre les violeurs d’enfants âgés entre 10 et 13 ans. Pour ce qui est des violeurs de mineurs âgés entre 13 et 18 ans, la sanction sera une castration chimique.

600 cas de viols sur mineurs

« Face à la recrudescence du viol, il a fallu agir », a confié la ministre malgache de la Justice, Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa. Elle a insisté sur l’urgence de freiner ce phénomène galopant. L’officiel a révélé que l’an dernier, 600 cas de viols sur mineurs avaient été recensés. Non sans préciser : « avant, la peine minimum était de cinq ans… Une peine complémentaire de castration » sera ajoutée à l’emprisonnement.

Les organisations de défense des droits des femmes déplorent les cas récurrents de viol sur la Grande île, qui se règlent souvent en famille. Qualifiant la mesure de « cruelle, inhumaine et dégradante », Amnesty International estime que « la castration cause un préjudice grave et irréversible. Et on peut avoir des cas où un individu est reconnu coupable et la justice revient sur le verdict et l’innocente ». L’organisation demande l’abrogation de ce texte de loi.

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.