lundi, avril 22, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Faits diversSociété

Huit femmes arrêtées

Onze membres du groupe « Afrique Santé », dont les deux principaux cerveaux et huit femmes, ont été interpellés et placés en garde à vue dans les locaux du Commissariat de police de la commune de Malika, à Dakar au Sénégal. Ils ont été appréhendés pour pratique illégale supposée de médecine, suite à une dénonciation anonyme. Les mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République pour pratique illégale de médecine.
L’arrestation des supposés agents de santé a eu lieu dans la journée du jeudi 12 novembre, vers 12 heures, alors que ces derniers se trouvaient dans les locaux de la commune de Malika pour des séances de consultation médicale moyennant la somme de 750 FCFA (1,2 euro) au profit de la population. Pour des raisons encore inconnues, la police de la commune de Malika, qui a été alertée, a fait irruption sur les lieux et cueilli l’équipe « d’Afrique Santé » dont 8 femmes et un homme. Ces agents pourtant avaient été expulsés, le samedi 7 novembre dernier, de Fass Mbao (un autre quartier de la banlieue de Dakar) par la police de la commune où ils se trouvaient avec leur équipe sanitaire pour effectuer des séances de consultation médicale à la population, pendant une semaine, relève Grand’Place.
Les policiers de Malika, qui soupçonnent un réseau, ont alors ouvert une enquête, intensifiant leurs recherches. Ce qui leur a permis d’appréhender les deux principaux cerveaux du groupe, notamment un dénommé Joseph. Ils seront auditionnés sur procès-verbal et placés en garde à vue. Les policiers ont découvert que les mis en cause s’activent au Sénégal depuis 2012, et ont sillonné plusieurs quartiers de la banlieue dakaroise pour des séances de consultation à 750 FCFA. Mieux, ils auraient prescrit aux patients des ordonnances dont les médicaments sont à vendre exclusivement dans leur propre pharmacie. Ce qui a le plus attiré l’attention des curieux, c’est que ces « professionnels de santé » effectuaient également un diagnostic rapide et efficace suivi d’un bilan général de santé en seulement 15 minutes. Cela, grâce à un appareil de dernière génération dénommé « l’analyseur quantique de résonance magnétique ».
Le pot aux roses a ainsi été découvert puisque le groupe « Afrique Santé » n’évolue que dans le traitement et les recherches en médecine naturelle, n’utilisant, en effet, que des médicaments à base de racines et autres plantes. Les mis en causes ont été déférés devant le parquet.
@Hamid Diallo

Quelle est votre réaction ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.