dimanche, mars 3, 2024
0

Votre panier est vide.

0

Votre panier est vide.

Beauté

4 mauvaises habitudes à bannir quand on est une nappy

Le parcours nappy est une aventure qui conduit à de nombreuses tentations. La volonté perpétuelle d’améliorer la santé et l’apparence des cheveux conduisent à essayer de nombreuses astuces et autres soins. Parfois, ces initiatives sont des échecs purs et simples. Mais ce sont ses échecs qui permettent de déterminer ce qui convient le mieux à ses cheveux. Toutefois, certaines expérimentations conduisent à conserver de bien mauvaises habitudes, qui peuvent à la longue détériorer les cheveux. Voici quatre habitudes à bannir quand on est une nappy.
1.Faire les soins capillaires malgré un état de fatigue
Lorsqu’on porte des cheveux naturels, le processus de lavage et de coiffage de ces derniers est particulièrement long. Et se précipiter à cette tâche induit à la faute pouvant nuire aux cheveux. Et ceci est particulièrement vrai pour l’étape du démêlage. Il est important d’avoir de la douceur dans ces gestes quand on manipule ses cheveux, pour les protéger des dommages. Se démêler les cheveux alors qu’on manque de temps ou de patience peut entraîner la cassure de la fibre capillaire. Pour éviter cela, choisissez un jour où vous êtes libre de tous devoirs, comme le samedi ou le dimanche.  Certains, la tâche de laver et coiffer les cheveux peut être une entreprise gigantesque. Mais se précipiter dans le processus peut nuire aux cheveux. Alors si vous n’avez ni le temps, ni l’envie de vous laver les cheveux, mieux vaut vous en abstenir. Heureusement les cheveux naturels de type africain requièrent un lavage au moins une fois tous les dix jours. Par conséquent, vous pouvez opter pour une coiffure simple et rapide à exécuter et réservez votre shampoing pour un autre jour où vous serez plus en forme ou plus motivée.
2. Suivre plusieurs conseils à la fois
Grâce à internet, la communauté nappy a vu émerger des icônes, plus communément appelées gourous. Il s’agit des blogueuses et des youtubeuses. Ces dernières possèdent des cheveux magnifiques et partagent sur leurs blogs et leurs chaînes leurs astuces de soins et leurs dernières trouvailles shopping. L’avantage, c’est qu’elles sont de véritables modèles qui nous aident à atteindre notre objectif capillaire. L’inconvénient, c’est qu’il est facile de s’emballer et de vouloir mettre en pratique chaque information provenant d’elles. Seulement, chaque chevelure est unique. Copier le régime capillaire d’une autre ne prodiguera pas forcément les mêmes résultats. En souhaitant avoir les mêmes cheveux que votre blogueuse ou votre youtubeuse favorite vous perdez de vue vos propres cheveux. Ce qu’il faut, c’est de faire une pause numérique et d’observer les réactions de vos cheveux à tel ou tel autre produit, afin de distinguer par vous-même ce qu’il leur convient. Concentrez-vous sur l’acquisition de connaissances sur les soins capillaires afin de pouvoir faire la part des choses.
3. Utiliser une multitude d’accessoires de coiffage
Il n’y a pas que les tresses qui peuvent conduire à l’alopécie de traction. Une forte dépendance aux accessoires de coiffage peut également endommager les cheveux. Évitez les peignes à fines dents, qui tirent trop sur les cheveux et finissent par les casser et privilégiez plutôt les brosses, beaucoup plus adaptées. Démêlez toujours vos cheveux en partant des pointes aux racines. Et surtout, souvenez-vous que vous pouvez aussi vous servir de vos mains au préalable pour rendre la tâche moins ardue.
4. Se coiffer trop souvent
Le syndrome de la main dans les cheveux est un mal dont souffrent beaucoup de nappys. Etre nappy c’est reprendre la maîtrise de ses cheveux tels que la nature les a voulus. Aussi ce sentiment de maîtrise produit tellement de joie qu’il se  traduit par la reproduction de chaque coiffure aperçue sur un blog ou une chaîne Youtube. C’est très amusant de prime abord, mais cela peut nuire sérieusement aux cheveux. La sur-manipulation fait subir un stress inutile aux cheveux, qui finissent par s’affaiblir et se casser. Et c’est un point important à retenir surtout si l’objectif est de les faire pousser ou de conserver leur longueur. Si nécessaire, établissez un planning capillaire indiquant une fréquence de coiffage. Et dans la mesure du possible, faites-vous une coiffure protectrice pour accorder un temps de répit à vos cheveux.
Auzouhat Gnaoré

Quelle est votre réaction ?

Articles connexes

Charger plus d'articles Chargement...Il n'y a plus d'articles.

Toute L'ACTUALITÉ à portée de main

Des articles, des vidéos et du contenu exclusifs de femmes inspirantes du monde entier. Abonnez-vous dès maintenant et ne ratez aucun de nos numéros.